Lexique

Accompagnement commercial

Loin de se résumer aux 2 caractéristiques pourtant réelles de gain de temps et d’apport de compétences spécialisées, l’appel à un conseil / coach / prestataire de service apporte un regard extérieur qui permet aux acteurs de placer les débats, et le plus souvent d’y voir plus clair.

Quelle est l’utilité d’un partenaire commercial pour vous accompagner dans votre développement commercial :

Les méthodes de conseil sur le coaching insistent beaucoup sur la notion de soutiens qui permettent à un acteur d’être accompagné et d’avoir à ses côtés un coach. Dans une mission où il intervient en prenant tous les risques, le coach prend du recul, analyse les situations et intervient si nécessaire, ou, s’il n’est pas sur place, repose les bonnes questions sorties de leur contexte. Nous sommes là dans les méthodes employées par de bons partenaires commerciales en organisation, qui gèrent très souvent des affaires complexes et doivent également travailler sur les aspects objectifs, organisationnels de l’Entreprise.

Par nature, le rôle d’un intervenant commercial est de jouer sur les cordes sensibles des interlocuteurs, c’est un métier où se côtoient les méthodes et les ressentis, les constats objectifs etc. avec pour objectif de poser les bonnes questions pour permettre de se recadrer ou de se structurer dans la démarche.

La réussite d’un projet est liée au recul apporté par le partenaire commercial :

  • sur le projet lui-même,
  • sur les objectifs stratégiques qu’il porte,
  • sur les tensions que le projet génère,
  • sur les implications d’organisation et des personnes concernées par le projet,
  • etc.

Seul un partenaire commercial extérieur permet de faire avancer les projets, de déverrouiller certaines tensions lorsque nécessaire, de réaliser certaines incohérences ou dysfonctionnements qui sont tellement entrés dans les mœurs et les évidences de l’entreprise qu’on ne les remet plus en question.

Un patron d’entreprise qui en a les moyens (ouverture d’esprit, moyens économiques) va faire appel à des services extérieurs et s’en enrichir, et pas seulement sur le plan intellectuel. A contrario, ce cercle vertueux peut s’avérer au contraire une spirale de l’échec pour d’autres, qui ont d’autres aptitudes, d’autres comportements…

Rappelons les principaux avantages d’une telle intervention :

l’intervenant extérieur spécialisé apporte une compétence affûtée,

  • le prestataire applique une méthodologie qui s’appuie sur une expérience validée et ayant déjà fonctionnée dans d’autres sociétés.
  • Il ne réinvente pas l’eau tiède pour vous !!
  • il bénéficie de ses expériences plus ou moins riches et variées sur d’autres missions qui l’aident à mieux réussir la mission pour votre société.
  • le prestataire apporte un temps-homme spécialisé et intense. Ce temps homme est précieux et n’a pas d’équivalent dans des contrats salariés, surtout qu’il est également rapidement opérationnel selon des disponibilités à définir et à planifier.

Assistante technico commerciale

L’assistant(e) technico commercial(e) assure tout le suivi des projets : Prospection, suivi des devis, relance, prise de rendez-vous … Premier contact du client avec l’entreprise, il ou elle se voit confier de plus en plus de responsabilités.

Nature du travail de l’assistante technico commerciale

Fini le temps de l’assistante commerciale cantonnée aux tâches de secrétariat ! Aujourd’hui, la gestion fait partie de son quotidien. Elle prospecte, renseigne techniquement les prospects, rédige et envoie les devis, reçoit et traite les demandes de projets, et transmet par téléphone, courrier ou e-mail des informations détaillées sur les prix et les délais. Il lui faut aussi mettre à jour la base de données de son portefeuille clients et actualiser les tableaux de suivi de projets… mais ce n’est pas tout ! En contact permanent avec l’extérieur, l’assistante technico commerciale répond à l’ensemble des demandes qui parviennent à l’entreprise. Elle doit être capable de présenter à un client/prospect, au téléphone, l’activité de la société et les services dont il peut bénéficier, bref de vendre l’entreprise. Par ailleurs, les missions de l’assistante commerciale ont évolué vers une participation active aux suivis des dossiers.

Ce métier s’exerce principalement dans un bureau, selon des horaires de travail réguliers. Les échanges sont variés, avec les commerciaux, la direction, les clients, les chefs d’entreprise… La gestion des bases de données, la réalisation de tableaux de bord (statistiques commerciales) nécessitent l’utilisation quotidienne des outils informatiques et de divers logiciels (messagerie, traitement de texte, tableur, logiciel de gestion commerciale…). Le degré d’autonomie est très variable : certains managers considèrent leur(e) assistant(e) comme un véritable bras droit.

Les grandes entreprises et les PME emploient des assistants commerciaux afin de faciliter le travail des commerciaux sur le terrain. Le niveau de qualification requis a beaucoup évolué : les recruteurs recherchent désormais des titulaires d’un diplôme de niveau bac + 2 au minimum, complété par une formation accélérée ou par une expérience commerciale.

Compétences requises et maîtrise des techniques commerciales

L’aisance rédactionnelle, la maîtrise de l’orthographe et la connaissance des outils bureautiques et informatiques sont essentielles dans cette fonction. Dans les entreprises amenées à traiter avec des clients étrangers, la maîtrise d’une langue étrangère (souvent l’anglais) se révèle indispensable. Par ailleurs, des compétences de secrétaire ne suffisent plus. De vraies connaissances en techniques commerciales sont nécessaires pour prendre des responsabilités, de même qu’un sens aigu du service et du contact.

Être rappelé

Vous souhaitez être rappelé par un conseiller